Description et histoire de la Matra M530 Matra Djet

Le constructeur automobile français Matra (abréviation de Mécanique Aviation Traction) a présenté sa nouvelle voiture de sport, la Matra Sports M530,  au Salon de l’automobile de Genève vers la fin fin des années 60. C’était la première voiture entièrement nouvelle développée par Matra Sports. Voici son histoire.

La première vraie Matra

En 1965, le PDG de Matra, Jean-Luc Lagardère, prit la décision de fabriquer une voiture de sport adapté au grand public. La « voiture des copains » succéderait à la Matra Djet. Le résultat fut la première voiture de sport de la compagnie (la Djet était une conception de René Bonnet) M530. La voiture était construite sur un châssis en acier avec une carrosserie en polyester et avait un moteur central. Pour prendre en charge les configurations de grand tourisme 2 + 2, à moteur central et un démarrage raisonnable, de nombreuses options du moteur ont été envisagées. Finalement, les dirigeants ont décidé d’équiper avec le véhicule du moteur Ford en Allemagne, précisément du Taunus V4 de 1 700 cm3. Les autres caractéristiques intéressantes due la Matra M530 étaient ses phares antidérapants à l’épreuve du targa et son design avant-gardiste exceptionnel.

Un look spécial

La Matra 530 a été présentée au salon de Genève en mars 1967 et déjà elle donnait une forte impression. Les premiers modèles se démarquaient du lot avec leurs demis pare-chocs à l’avant et à leur lunette arrière en plexiglas rabattable. L’appellation du modèle découle de l’hommage rendu à son célèbre missile, l’air-air Matra 530. Le « basset » comme le nomment certains admirateurs, avait tout pour la faire parler d’elle. Le design atypique était un vrai plus. En effet, elle était loin de la performance des autres voitures de sport. Malgré une légèreté qui lui permet d’atteindre les 172 km/h. Elle fut très populaire auprès des stars et des chaînes de télévision. La voiture a été décriée cependant pour ses démarrages laborieux, le manque de caractères de son moteur et son prix assez élevé.

La naissance de la M530 LX

Pour la rendre plus populaire, quelques changements ont été adoptés dès 1970. Le nouveau modèle a été rebaptisé M530 LX. La queue a été peinte en noir. Sur quelques lieux de ventes, la voiture a été commercialisée sous la marque Matra-Simca. Cependant, les ventes n’arrivent pas à décoller. Un dernier essai voit le jour en septembre 1971, il s’agit de la M530 SX, une version économique  de la LX. Elle embarque de quatre phares circulaires fixes et des sièges à dossier inclinable.