Quelle est la différence entre les pneus d’hiver et les pneus neige ?

De toutes les composantes des véhicules, les pneumatiques sont les seules à être en contact avec la route. C’est précisément l’une des raisons pour lesquelles il est important d’en prendre soin, un entretien qui passe notamment par l’installation de modèles plus adaptés en fonction du climat qui prévaut. Ainsi, en période hivernale, c’est le pneu d’hiver et le pneu neige qu’il faut prioriser. Mais en fait, quelle différence existe concrètement entre ces deux types de pneu de voiture, et quand faut-il décider de l’utilisation de l’un ou l’autre ? Eléments de réponse dans les lignes suivantes !

Pneus neige : ce qu’il faut savoir !

L’une des principales différences entre ces deux types de pneumatiques réside dans les conditions dans lesquelles ils peuvent s’utiliser. Les pneus « neige » sont des modèles exclusivement conçus pour rouler sur des pistes neigeuses ou dans la boue. C’est d’ailleurs ce qui explique la mention M+S (Mud and Snow) retrouvée sur le flanc de tout pneu neige. Ce type de pneu de voiture, compte tenu de sa configuration, est réservé à la période hivernale jusqu’à des températures qui avoisinent 10 à 12 degrés. Il est commercialisé par des prestataires comme Autodistribution.

Pneus hiver : ce qu’il faut retenir

pneus neigeComme son homologue pour neige, le pneu d’hiver ne s’utilise que pendant les périodes froides, un détail qui constitue probablement le seul point de ressemblance entre ces familles de pneumatiques. Les dissemblances ne manquent effectivement pas entre ces deux types de pneu de voiture. Déjà, il faut préciser que pour être homologué pneumatique d’hiver, le pneu en question doit atteindre un niveau minimal de performance fixé par la règlementation.

Selon les normes en vigueur, un pneu n’est considéré « hiver » que si ses sculptures, sa structure ou les formulations de sa bande de roulement ont été conçues pour garantir aux automobilistes des performances supérieures à celles d’un pneu normal dans les conditions hivernales. La différence se perçoit également au niveau des caractères présents sur le flanc du pneu d’hiver. Ce type de pneu de voiture est généralement marqué « M+S » comme le pneu neige ; un marquage qui se base uniquement sur de simples déclarations, vu qu’il n’y a pas de tests de validation.

Mais les pneumatiques d’hiver comportent en plus la mention « 3PMSF », un marquage qui fait l’objet d’une homologation fondée sur des tests. Les pneus « hiver » sont plus indiqués en cas de températures avoisinant 7 degrés ou moins, et contrairement à leurs homologues, leur utilisation ne se résume pas uniquement à la présence de neige. Dans de tels cas de figure, ce type de pneu de voiture offre plus de sécurité du fait de ses caractéristiques spécifiques.

Des particularités qui font une nette différence

Plusieurs améliorations et innovations (découvrir les principales nouveautés en matière de pneumatiques sur Gataka.fr) permettent aux pneus hiver d’être aussi performants en périodes froides. Entre autres, ces modèles sont dotés d’une gomme spécialement prévue pour être véritablement efficace à basse température.

De plus, leurs lamelles jouent un rôle de crampons lorsqu’elles sont en contact avec des surfaces glissantes, tandis que leurs rainures profondes et élargies permettent une évacuation plus efficace de la boue, de la neige et de l’eau. En somme, ces modèles de pneu de voiture réduisent la distance de freinage et le risque d’aquaplaning, tout en améliorant la motricité sur sols glissants !