René-Bonnet Djet et Matra Sports Djet

Véritable emblème de l’automobile français, la Matra Djet est née de la tête de René Bonnet. Mais qui est son inventeur et comment a été construit ce bolide ? Nous allons répondre à ces questions dans cet article.

La naissance d’une légende

René Bonnet a vu le jour le 27 décembre 1904 à Vaumas (Allier). Il s’intéressa aux voitures sportives lorsqu’il est agent Citroën. Il collabora avec le fils de la famille Deutsch pour créer DB. En 1961, les deux associés, Charles Deutsch et René Bonnet, de la marque DB n’ont pas leur relation au beau fixe. Leur manière de voir la future voiture sportive diffère. Dans ce contexte, René Bonnet décida de tracer une route à part de son côté et concevoir ainsi des sportives à moteur Renault montées en position centrale. Leur séparation a marqué la dissolution de l’enseigne DB. Le constructeur posa son nom sur ses modèles. Son invention rencontra celle de son ancien associé, durant une compétition. C’est le commencement des séries de voitures sportives parmi les plus fameux du XXe siècle.

Les débuts de la Matra Djet

La première Djet est un modèle original de compétition à moteur central Gordini. Elle dispose d’une chambre de combustion hémisphérique, deux carburateurs double-corps. Elle a participé, pour sa première compétition, aux 1000 km du Nurburgring 1962, puis aux 24 h du Mans. Elle finit à la 17ᵉ place, bien qu’il a subi des pépins mécaniques comme la perte de la quatrième vitesse ! Quelques mois après, la Djet de route est exposée aux journalistes. Avec des caractéristiques très similaires à l’engin ayant participé au 24 h du Mans, elle fut la première voiture de route à moteur central arrière. La Matra décrocha son premier titre de Champion du Monde de Formule 1 en 1969. Elle a été pilotée par Jackie Stewart. Il fut également triple vainqueur au Mans  en 1972, 1973 et 1974.

L’âge d’or de la Matra Djet

Le rachat de la marque René Bonnet par Matra en 1964 donna l’appellation Matra-Bonnet, que nous connaissons un peu plus tard sous la dénomination Matra sport. De nombreux changements sont perceptibles notamment au niveau de la carrosserie et du parechoc. La voiture sportive biplace a rencontré d’énormes succès dans les années 60. Sa popularité était l’une des fiertés de l’automobile française. Des milliers d’exemplaire et de modèle ont été mis sur le marché. La Matra a été conduite par de nombreuses personnalités de l’époque comme l’astronaute Russe Youri Gagarine.