Voiture de sport ancienne Matra : La Rancho

De nos jours, le lancement d’un véhicule utilitaire tel qu’une fourgonnette, aux allures d’un SUV, offrant des capacités appréciables sur les routes secondaires ne crée plus d’émoi. Mais, à la fin des années 1970, c’était un vrai progrès. Voici l’histoire d’une voiture révolutionnaire pour son temps la Matra Rancho.

Un galop d’essai

Le Matra Rancho a été la première tentative sérieuse d’un véhicule utilitaire polyvalent en France. Il ne sortait pas de l’un des principaux constructeurs automobiles comme Peugeot ou Renault, mais de Matra, l’un des rares petits producteurs spécialisés installés dans le pays. Elle est le fruit de la seconde collaboration entre Matra et Simca. Le Matra-Simca Bagheera avait été bien accueilli par la presse et se vendait bien, et la société avait décidé d’étendre son offre. Matra était une entreprise innovante, ainsi tout ce qu’elle produisait devait réfléchir cette philosophie imaginative avant-gardiste. Néanmoins, Matra avait également besoin de développer une voiture qui s’intègre parfaitement dans la gamme Chrysler tout en séduisant également de nouveaux acheteurs. Les pièces mécaniques de la nouvelle voiture étaient fournies naturellement par son partenaire industriel Simca.

Une synthèse à la française

L’automobile découle de plusieurs assemblages. Il a été lancé en Europe sous le nom de Matra-Simca Rancho en mai 1977 et est arrivé sur le marché britannique en mai 1978. La majeure partie de la carrosserie arrière était constituée d’un cadre en acier recouvert de fibre de verre avec de grandes baies vitrées sur les côtés et un grand hayon arrière. La banquette arrière était 10 cm plus haute que les sièges avant afin d’offrir aux passagers de derrière une excellente sensation d’aventure ! Sous le capot, il s’agissait du Simca 1100, basé sur un châssis renforcé Simca/Dodge 1100 Pick Up allongé et renforcé à l’arrière des portes avant. Cela signifiait que le Rancho partageait ses suspensions avant et arrière à barre de torsion avec la 1100, mais il était équipé d’un moteur Simca 1308/Chrysler Alpine de 1442 cc et 80 ch.

Un précurseur de son temps

De nos jours, certains grands constructeurs se sont inspirés de cette innovation comme le SUV de Peugeot ou le Renault Kangoo. Commode et polyvalente, elle fut sortie à plus de 56 000 exemplaires entre 1977 et 1983. En 1979, lorsque le groupe PSA intègre Simca dans sa famille, la Rancho est mise en vente sous l’appellation de Talbot-Matra jusqu’en 1984. Il a existé en plusieurs séries et versions. Aujourd’hui, les amateurs de vieilles voitures cherchent encore le Matra Rancho d’occasion.