Spécificités des Matra 530 : Matra 530 v6, Matra 530 SX, Matra M 530 LX…

La Matra 530 est considérée comme sûre et robuste par ses concepteurs lors de sa présentation en 1967. Atypique pour son temps, elle a le mérite d’être la jonction entre la réussite sportive et la commercialisation pour le grand public des véhicules de la firme.

Un inclassable

Le monde connaît la Matra 530 en 1967 lors du Salon de Genève. Elle est commercialisée un an plus tard, en 1968. Le véhicule est classé comme une Grand Tourisme 2 +2 très originales. L’ingénieur Philippe GUEDON imagine une voiture avec la disposition moteur central, pour le grand public. La tenue de route est l’un des maîtres-mots de sa conception. Afin de garantir une grande espace pour la banquette arrière, les inventeurs ont opté pour un moteur très court. Ils ont donc décidé d’inclure le moteur Ford V4, 1700 cm3 de la « Taunus 17 M ». La 530 est définie comme « la voiture des copains » par Jean Luc Lagardière. Elle a pour vocation de remplacer les modèles créés par René Bonnet, et de rendre hommage aux missiles R530 élaborés par la marque.

Une polymorphe

La Matra 530 bénéficie de plusieurs caractéristiques. Le soubassement caisson en tôle d’acier soudée accueille des éléments de carrosserie en résine synthétique et de fibre de verre boulonné. En plus de ses lignes innovatrices et audacieuses, la « 530 » dispose de phares escamotables avec avertisseur optique instantané. Son toit était démontable et elle possédait un arceau de sécurité. Pour donner plus de vitesse à la Matra 530, le moteur C3 est préféré au P5S en 1969. Le carburateur double corps lui offre 5 chevaux supplétifs. En avril 1970, elle reçoit un autre coup de lifting. Elle prit une autre appellation la Matra « M 530 LX » en raison de sa distribution par le réseau Simca. Afin d’attirer les jeunes, la firme mit au point la « Matra 530 SX ». .

Une incomprise

À cause de quelques désagréments, le lancement de la Matra 530 fut un échec commercial. Le produit est relativement cher. Le moteur de Ford est assez limité. Cependant pendant ses 6 années d’existence, les ingénieurs ont créé un modèle unique pouvant concurrencer la Ferrari 308, la Matra 530 V6. En 27 secondes seulement, elle abattait le kilomètre départ arrêté. Ce prototype devait participer au Critérium des Cévennes, mais l’accident survenu au Mans à Henri Pescarolo, annula son développement. Néanmoins la Matra 530 a le mérite d’être une transition entre les succès du groupe sur la piste et la considération de l’entreprise comme un constructeur de renom.